• Citroën Sport, y'a-t-il un capitaine à bord ?

    CITROEN SPORT, Y'A-T-IL UN CAPITAINE A BORD ?

     


    Depuis hier est devenu officiel ce que tout le monde pressentait. Loeb part en semi-retraite pour un programme initial de 4 rallyes en 2013, pour lui permettre de se reconvertir. Citroën Sport semble sauver son programme rallye (et sportif ?) grâce à Abu Dhabi*. Le monde du rallye pleure déjà son plus illustre champion tout en poussant un ouf de soulagement à voir Citroën poursuivre. Mais néanmoins nombre d’interrogations peuvent être soulevées. Citroën Sport poursuit son programme rallye, mais ne le pérennise pas pour autant.

    Loeb en toute honnêteté a avoué être arrivé au bout de son parcours. Il est rongé par une certaine lassitude (http://asphalte.eklablog.com/wrc-voyage-au-bout-de-l-ennui-a49334552), et a besoin d’autre chose. De plus le rallye est dévoreur de temps. Un rallye, égal une semaine, plus les opérations markéting, voilà qui fait un emploi du temps surchargé. Cette envie de lever le pied et de voir d’autres horizons était redondante depuis quelques saisons ; vœu exaucé.

    Sa semi-retraite lance le marché des pilotes. Hirvonen est propulsé premier pilote des chevrons désormais orphelins. Et là on éclate de rire. Comment un gentil, sur-dominé par Loeb lorsqu’il était le fer de lance de Ford, puis fidèle lieutenant du français une fois passé chez les rouges pourrait-il se muer en terreur du championnat ? La logique Mattonienne explique qu’Hirvonen ayant toujours fini second derrière Loeb, une fois ce dernier rangé des bagnoles, la place de caïd reviendra logiquement au finlandais. C’est à voir… Il faut également trouver un numéro 2 à l’éternel numéro 2. Matton ne souhaite visiblement pas bousculer et griller la pépite Neuville en le propulsant à côté d’Hirvonen. La rumeur persistante fait état du retour de Sordo qui a récemment visité les installations de Satory. Et voilà une équipe Citroën qui serait constituée de deux numéros 2.

    Mais la question qui me turlupine concerne la stratégie de Citroën Sport à moyen terme. Et surtout qui la décide ? Une phrase de Loeb soulève légitimement cette interrogation : « On s'est dit (Loeb et Citroën) que faire un nouveau programme ensemble pourrait être sympa. J'ai émis le souhait de faire du WTCC, qui est un autre championnat du monde, qui est une façon de recommencer une carrière pour moi, de me relancer dans un nouveau challenge avec Citroën. » (http://www.eurosport.fr/wrc/saison-2013/2013/loeb-2013-en-pointilles_sto3438642/story.shtml) Dans ma naïveté, je croyais que l’engagement sportif d’une marque était décidé par l’état-major en fonction de divers critères tels que l’équation coûts engagés-retombées médiatiques, image de la discipline et image recherchée par un constructeur, etc. Et là, nous apprenons que c’est le désir d’une vedette qui entraîne un groupe entier dans une direction. Au vu des difficultés actuelles de PSA on aurait pu croire que les décisions étaient un peu plus réfléchies… Heureusement que Loeb n’a pas voulu faire du Super GT japonais ou du V8 australien ! Même si le WTCC pourrait avoir une logique (moteur identique), le choix me semble curieux. Loeb envisage le WTCC avec Citroën dès 2014. Au vu du contexte économique on imagine mal un double programme WRC-WTCC. Donc il y’a nécessité de choisir. Si le WTCC est confirmé, il en est fini du rallye au moment même où la discipline semble repartir avec la multiplication des constructeurs (VW, Ford, Hyundai et Toyota peut-être…) et une médiatisation prometteuse via RedBull. En même temps le WTCC est une discipline moribonde, voitures anémiques, désertification du plateau avec le retrait de Chevrolet et malgré l’arrivée d’Honda. Franchement le WTCC ça excite qui ? Pas l’ombre d’une demi-molle en vue. Comment justifier des sommes dépensées pour un championnat anonyme ? Au vu de cette déclaration, et on peut se demander qui dirige vraiment le navire ? Loeb au gré de ses désirs ou un état-major un peu plus au fait des enjeux médiatico-économico-sportifs ? Citroën et PSA seraient-ils devenus otages de leur pilote emblématique ? 

    Que Loeb veuille voir ailleurs est légitime. Mais malgré ce qu’il représente pour la marque, celle-ci doit-elle le suivre en faisant fi de quelconque stratégie raisonnée ? Le WTCC semble représenter une impasse médiatico-sportive. Citroën a régné ces dernières années en WRC face notamment à une concurrence déficiente. S’engager en WTCC, championnat à l’état végétatif me semble un non-sens. Même s’il est à parier que la venue du couple Citroën-Loeb donnerait un coup de boost médiatique, celui-ci se concentrerait surtout sur la France. La France ne peut plus représenter la principale cible de communication du constructeur français.

    Paul Huertas

    https://www.facebook.com/AsphalteBlog

    *Le contrat cours sur 3 ans (http://twitter.com/Traxx_WiF/statuses/251650259699245056). Rien ne dit qu’il concerne seulement le WRC et n’est donc pas la preuve de l’engagement du constructeur pour 3 ans. Abu Dhabi est partenaire de Citroën, pas de Citroën en rallye. Il est donc logique que les chevrons débarqueront en WTCC aux couleurs de l’émirat.

    PS : Loeb parle de son programme 2013. (http://www.youtube.com/watch?v=El826SaPnJk) Il est à noter qu’il parle du WTCC en disant « si réellement on arrive à lancer le projet… ».


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :