• Un taureau zélé

    UN TAUREAU ZELE

    Un taureau zélé

    Décidément RedBull est sur tous les fronts. Il sponsorise peu ou prou tout ce qui est du domaine du divertissement sportif et extrême. Désormais, le taureau rouge se fait pieuvre et ne cesse d’étendre ses tentacules.

    Voici quelques mois il volait au secours d’un WRC en perdition via sa filiale RedBull House Media. Le monde du rallye a accueilli à bras ouvert la venue d’un cador de la communication branchée et énergique. Sûr qu’on allait voir ce qu’on allait voir. Mais, force est de constater que depuis cette annonce rien de concret n’a été dévoilé ; et le Monte-Carlo commence demain. Enfin, la promotion du WRC 2013 ne pourra pas être pire qu’en 2012. Mais le chantier est colossal, l’enjeu énorme. De nouveaux constructeurs s’impliquent, VW, Hyundai, mais leurs engagements ne seront pérennisés que s’il y’a retour sur investissement. C’est la mission de RedBull House Media que de (re)donner au WRC une visibilité, une aura médiatique. Car aucun constructeurs, en période de crise ne tolèrera d’engager des sommes importantes pour communiquer dans le désert. Le taureau rouge détient donc entre ses sabots le sort du WRC.

    Si l’annonce de la prise en main de la promotion du WRC par RedBull est objectivement une excellente nouvelle tant elle semble porteuse d’espoirs ; le fait que la société soit également sponsor ne va pas sans poser quelques questions. Comme il était envisageable, la société autrichienne, très liée au groupe VAG sponsorisera VW en WRC. C’est un prolongement logique de relations anciennes, RedBull sponsorisait déjà VW au Dakar. Il sponsorise Audi en DTM, et les rumeurs faisant état d’un forcing pour impliquer le groupe en F1 sont un vieux serpent de mer. Comment un esprit critique ne pourrait pas y voir un mélange d’intérêts pouvant porter à soupçons ? En tant que promoteur, RedBull Media House fournira tout le contenu médiatique lié au WRC. En même temps, la société sera partie prenante sportivement via son sponsoring de VW. Quelles garanties ont les autres constructeurs que les Polos stickées RedBull n’auront pas un traitement médiatique privilégié ? En justice ça s’appelle un conflit d’intérêt.

    Bien sûr il est peu probable que les Polos aient un temps d’image double de celui de Citroën et Ford, mais il n’empêche que cette double implication de RedBull pourrait faire grincer des dents à l’usage… Qu’en serait-il si une voiture venait à être sponsorisée par une boisson concurrente ?

    Un taureau zéléCette année Ostberg avait comme sponsor Coca-cola. La marque était discrètement présente sur les flancs de la voiture et sur sa combinaison. Il est de coutume que lorsque les voitures arrivent au point stop de la spéciale, le caméraman en profite pour faire un gros plan sur les sponsors de la carrosserie pour ensuite recueillir les impressions du pilote. Tout en gardant la même séquence, sans la dénaturer, la caméra pourrait éviter le sticker Coca-cola et faire un plan serré du pilote… Mais sans doute vais-je chercher la petite bête où elle n’est pas (encore) ?...

    Paul Huertas

    Un taureau zélé


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :